Le COCARH dépose au ministère des Affaires municipales et de l’habitation (MAMH) un mémoire...


Le 6 janvier dernier, notre regroupement de citoyens, le COCARH, a déposé au ministère des Affaires municipales et de l’habitation (MAMH) un mémoire dans le cadre de la consultation pour la planification de la Stratégie nationale d’urbanisme et d’aménagement du territoire.

Mémoire_COCARH_20220109_Pour diffusion
.pdf
Download PDF • 2.03MB

Vous trouverez ici ce Mémoire qui explique la problématique des contraintes anthropiques (risques et nuisances issus de l’activité humaine) qui affectent la qualité de l’air dans les municipalités du Québec. Nous y proposons des recommandations en utilisant comme exemple la contamination de l’atmosphère par les crématoriums et incinérateurs pour animaux établis dans les milieux de vie sensibles au cœur des villes et des villages.

Nous incluons des suggestions pour améliorer la réglementation provinciale mais aussi des outils pratiques pour faciliter la prise de décision au niveau municipal et la participation citoyenne.


Des solutions simples existent déjà pour diminuer les risques des émanations toxiques, que ce soit par le recours à des distances tampons sécuritaires entre les zones sensibles et les installations polluantes ou encore l’utilisation de systèmes de filtration de haute technologie présentement disponibles, mais peu ou pas utilisés au Québec.


Devant les évidences de cette contamination, agissons pour sensibiliser les différents ministères impliquées (MAMH, MELCC et MSSS) afin d’appliquer ces solutions.


Faites parvenir ce mémoire à vos maires et députés et particulièrement ceux des villes et comtés où les crématoriums et autres installations polluantes sont situés à côté des garderies, des écoles, des résidences pour personnes âgées, des résidences familiales et des commerces de voisinage.



Protégeons l’air que nous respirons au cœur des municipalités.


Merci!

La direction du COCARH